logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Avril

De: <laurent_usep@onetelnet.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] Fw: _Tous_ les enfants, les _mêmes_ fiches ?
Date : lundi 30 avril 2001 02:08

bonsoir,
Je me permets de te répondre car je pratique la PMEV depuis septembre 2000
dans une classe de CM2 en ZEP. Tout comme c'est le cas pour tes eleves, les
miens ont le meme genre de prb familiaux que toi. Scolairement, cela va
donner en gros, sur 26 élèves : 4 orientation SEGPA, 3 maintiens, le reste
en 6é dont 2 au benefice de l'age et 2 parce qu ils ne font rien et qu en
gros je ne vois pas l'utilite pour eux d etre maintenus. Bref, rien de
mirobolant.

La PMEV souleve des problemes de gestion de l heterogeneite, surtout en ZEP
ou celle ci me semble exacerbee. Mais lorsque j ai l impression que ce
systeme delaisse certains eleves, je me pose la question suivante : mais
dans mon fonctionnement de classe d avant, que feraient ces eleves ? Les
aurais-je davantage aide ? Et la reponse est le plus souvent negative ? Et
puis, ne pourrais je pas legerement modifiee mon organisation pr mieux les
aider , sans remettre en cause l'organisation general PMEV ? La encore la
reponse est positive dans quasi tous les cas.

(le reste de ma reponse est dans le corps de ton texte)

amicalement
Laurent P
www.usep-loiret.com

>
> ----- Original Message -----
> From: "Nicolas Mimoglou" <nicolas.mimoglou@worldonline.fr>
> To: <magui@offratel.nc>
> Sent: Sunday, April 29, 2001 1:53 PM
> Subject: _Tous_ les enfants, les _mêmes_ fiches ?
>
>
> | Bonjour,
> |
> | C'est bien encore moi ! Membre de la liste depuis presque le début, j'ai
> | déjà essayé la PMEV dans ma classe de ZEP (à plusieurs reprises) et
laissé
> | tomber en paniquant devant l'échec (apparent ?) de ce type de travail.
> | Mes arguments « contre » ?
> | La pédagogie PMEV, tout comme la pédagogie Freinet, à mon avis, partent
d'
> | une responsabilisation de l'enfant. Elles postulent que l'enfant, en
venant
> | à l'école, comprend qu'il vient pour y travailler. Mais.
> | .quand les enfants, qui ont 10 ans, n'ont jamais vu leur père partir au
> | travail, comment peuvent-ils avoir envie de travailler ? Pour quelle
raison
> | ?
> | .quand un quart des enfants de la classe vit le divorce de leur parents,
> | comment faire pour qu'ils se concentrent au travail plutôt que de rester
> | distraits ?
> | .quand certains enfants se font battre par leurs parents, comment faire
pour
> | qu'ils aient envie de s'intégrer à la classe, eux qui ont des besoins
> | affectifs immenses ?

En effet, la plupart des eleves de ZEP vivent des situations familiales
difficiles voire impossible. On n'y peut rien la plupart du temps, il faut
donc faire avec.
De toute facon, Freinet, PMEV, PI ... ou classe frontale, si tes eleves ne
veulent pas bosser !!!! Peut etre faut il se poser la question autrement ?
Si le fonctionnement etait autre, reussiraient ils mieux ? Travailleraient
ils davantage ou non ?


> | De plus, je n'ai toujours pas vu la solution au problème numéro 1 que
posent
> | les débutants en cette pédagogie (qui, tout comme moi, n'ont pas 10 ou
15
> | ans d'ancienneté) : comment faire pour gérer des différences
gigantesques
> | dans le nombre de fiches réalisées ?

Ce n est pas le prb principal a mon avis (cf infra) (et je n ai pas 10 ou 15
ans d anciennete non plus ;) ). En quoi est ce genant qu il y ait des
differences enormes dans le nombre de fiches realisees ? L'important, c est
plutot de savoir si la maitrise de la competence est atteinte ou non.


> | Je vois des collègues, mais ce fut aussi mon observation, dire qu'entre
les
> | plus rapides et les plus lents ils constatent des différences allant
p.ex.
> | de 3 à 20 fiches. J'avoue que devant une telle disparité, je finis
toujours
> | par paniquer et j'abandonne.
> | Qu'une pédagogie Freinet (ou apparentée) arrive à gérer ce genre de
> | différence, je le comprends et je peux l'appliquer moi-même. Mais que
_tous_
> | enfants travaillent sur les mêmes fiches, je ne le comprends pas (j'ai
bien
> | lu le site de M. Monot !).

L'idee generale de la PMEV est le plan de travail commun, avec des objectifs
communs a atteindre en fin de mini periode. Mais les fiches peuvent etre
graduees dans leurs difficultes. Certains collegues qui ont des cours
multiples ont ce genre de fiches. Devant l heterogeneite de ton public, une
solution serait peut etre de considere cette classe comme une classe
multiniveaux et donc prevoir de travailler comme si tu avais des ce1, des
ce2 et des cm1. Peut etre faut il prevoir 2 plans de travail ? Evidemment,
le travail serait enorme. Personnellement, je ne crois pas que je pourrais
le faire. C est vraiment trop de travail pour realiser les fiches d'un Pde
T, alors 2 !!



Si je reprends l'exemple « 3-20 », même en
> | insérant des fiches de révision et en simplifiant les fiches à
l'extrême,
> | pour les enfants qui n'ont fait que 3 fiches pendant une période, il
> | faudrait avoir 17 fiches de révision pour la période suivante. Mais,
dans ce
> | cas, les meilleurs les termineront au bout de 3 jours. Que feront-ils le
> | reste du temps ?
> |
Dans ma classe il y a tellement de fiches a faire que meme les meilleurs ne
peuvent toutes les terminer. L'important n est pas là mais plutot dans les
competences travaillees. Plutot que le nombre de fiches, c'est celui de
compétences differentes travaillees qui importe.
Mais si un eleve ne fait que 3 fiches durant une miniperiode, il est evident
qu il ne comprend rien aux competences a travailler, qu il na pas les
prerequis et que en realite, il na peut etre pas sa place dans ce niveau d
enseignement. Pour ma part, c 'est le cas pour 1 de mes eleves avec qui je
fais de la lecture CE1 et des maths CE1-CE2. Tous les autres suivent le meme
plan de travail.


> | J'ai dit que je tente d'appliquer la PMEV depuis 3 ans maintenant. J'ai
> | toujours eu des CM1 (ces 4 dernières années, j'en suis à ma 5ème
rentrée).
> | Il y a 3 ans, le profil de ma classe correspondait bien à cette
pédagogie.
> | Une trentaine d'élèves, en majorité des filles.
> | Un tiers de la classe avait bien envie de travailler, à son rythme. Ces
> | enfants ont bien aimé ce type de travail. 3 têtes de classe, plus 7
autres
> | très tournés vers les apprentissages. Ces enfants débordaient d'esprit
d'
> | initiative : une fois leur travail terminé, ils se mettaient
immédiatement à
> | préparer des exposés, travailler sur ordinateur, écrire des textes pour
> | eux-mêmes ou pour le journal, faire du jardinage.
> | 3-4 élèves en grande difficulté (problèmes de compréhension car non
> | francophones, difficultés de lecture, enfants ayant redoublé). Grâce à
la
> | PMEV, je pouvais libérer du temps pour les prendre à part et ils ont
fait
> | beaucoup de progrès.

Ben alors tu vois que cest bien pour les eleves en difficulte. :)

> | Un quart de la classe profitant de la PMEV pour bavarder, ils avançaient
> | lentement mais ne se trouvaient pas en difficulté.

Pendant le Ti, mes eleves n ont pas le droit d echanger, sauf au coin fiches
ou ils peuvent se donner des conseils pour choisir leur exercice. Mais de
retour a leur place, ce doit etre le silence. Autant te dire que ce n est
pas tous les jours faciles, mais cela me semble indispensable pour qu ils
bossent un peu ces cherubins ;)


> | Les autres avançaient à leur rythme. Je me souviens même d'une élève,
_très_
> | lente à comprendre, qui s'était rendue compte qu'elle se positionnait
> | exactement à la moyenne de la classe, prenant son temps pour comprendre,
> | alors que, d'habitude, elle était parmi les plus lents (et derniers) de
la
> | classe.
> | Avec cette classe, alors que je débutais en PMEV, les résultats ont été
> | assez encourageants.
> |
> | L'année suivante, changement complet de profil. Toujours une trentaine
d'
> | élèves.
> | Un quart de la classe fait de bons élèves, mais « égoïstes ». Il était
hors
> | de question d'aller demander de l'aide en public ou d'expliquer aux
autres
> | comment ils avaient fait. Ils ne voulaient absolument pas aider leurs
> | camarades. De plus, quand ils avaient fini leur travail, ils ne
voulaient
> | rien faire de plus : pas d'exposés ou autre, mais aucun travail
> | supplémentaire non plus. Rien que le strict minimum.

Heu...que te dire. Dans ma classe, je fais souvent de beaux discours :) du
genre "vous etes la pour bosser, on ne fait pas tjs ce qu on veut dans la
vie, vous avez certaines libertes que les enfants des autres classes n ont
pas (ca ca marche plutot bien comme argument), comme choisir vos exercices,
vos competences a travailler, math ou francais etc.... " Bref, j essaie de
leur faire comprendre qu ils ont finalement de la chance de pvoir bosser de
cette maniere, alors il faudrait peut etre en profiter. Et puis, ils savent
aussi (encore un beau discours), qu ils sont la pour apprendre et donc qu il
faut travailler pour cela. Souvent, ces paroles ressortent pdt la reunion de
classe hebdomadaire, (tres efficace pour motiver les troupes). J ai d
ailleurs parfois la desagreable sensation de manipuler mes eleves, de les
faire aller ou dire ce que je veux qu ils disent. L'influence de la parole
du maitre est tjs tres forte, meme en conseil et meme s'il y a tjs des
petits malins qui prennent plaisir a vouloir faire ou dire exactement le
contraire de ce que je dis parce que je suis le maitre, mais bon, c est une
joute verbale durant laquelle les arguments de la raison finissent le plus
souvent (mais pas tjs) par l emporter.
Bref, ils savent que je n accepterais pas qu ils restent a glander, alors ca
s active. Et quitte a s activer, autant faire quelque chose que l on a
choisi et ca, ils le comprennent tres vite.

Enfin, ils
> | manifestaient ouvertement devant la classe leur opposition à ce système.
> |
Lorsqu un ou plusieurs eleves n est pas d accord, il peut le dire en reunion
de classe ou l inscrire sur le cahier des reclamations afin que tout le
monde puisse en discuter. Les manifestations "sauvages" ne sont pas tolerees
:)

> | Cette année, enfin, le système n'a pas fonctionné non plus. Pourtant, j'
> | avais de grands projets ! Exceptionnellement, cette année, je n'ai que
20
> | élèves, une fermeture de classe n'ayant pas eu lieu grâce à la grève
> | administrative des directeurs ! De plus, les deux tiers des enfants sont
des
> | filles (théoriquement plus travailleuses que les garçons). Moi, de mon
côté,
> | j'avais bien étudié la PMEV en détail, corrigeant beaucoup de défauts d'
> | organisation.
> | Malheureusement, une fois de plus, mon enthousiasme s'est vite refroidi.
> | Je n'ai jamais eu de classe aussi faible.

No problem. Il suffit de faire des fiches plus simples

D'abord, il n'y a pas de tête de
> | classe (à part un garçon, à l'esprit curieux et ouvert, qui commence
depuis
> | quelque temps à bien travailler).

Voila je pense qui peut etre un vrai probleme : ne pas avoir une tete de
classe qui stimule un peu tout cela, qui tire les copains et les copines,
qui les entraine, qui les motive. J'ai cette anne une chance exceptionnelle
dans ma classe de ZEP d avoir 3-4 vraies locomotives. Sans elles, je ne sais
pas ce que cela donnerait. Rendez vous l an prochain pour le savoir.

> | Un quart de la classe avec de sérieux problèmes affectifs et/ou des
> | difficultés en lecture.
> | Une faiblesse en compréhension de la part d'une bonne moitié de la
classe.

Je refais ma remarque precedente : comment gererais tu cela en pédagogie
frontale ?

> | Une passivité quasi générale de la part de tous.

Motiver une classe, c est aussi un probleme. L'an dernier, j avais ce genre
de classe : quelques bons elements, mais pas de tres bons, pas de
locomotives. C'etait ch.... a mourrir. Que faire ? Des "beaux discours", un
conseil de classe, des projets de classe motivants.....
Peut etre que certains colistiers auraient de bonnes ref bibliographiques
sur l art de motiver ses eleves ?



> | J'ai finalement préféré (dans certaines matières) un travail où chacun
peut
> | aller à son rythme, avec la possibilité d'aider ceux qui sont plus
lents. De
> | mon côté, je prends à part ceux qui sont en grande difficulté.


> | Finalement, en PMEV ou Freinet (mais je suis conscient du fait qu'il n'y
a
> | pas que le travail individuel qui constitue l'essence de ces
pédagogies),
> | travaillant dans une ZEP, je n'arrive pas à rester calme quand je vois
les
> | écarts se creuser. Au bout de 2 ou 3 périodes, je panique et
j'abandonne.

Pour ma part je me suis resolue a l idee que les ecarts ne peuvent que se
creuser. Cela me semble meme normal. Il n y a aucune raison a ce que les
bons elements ralentissent et a ce que les faibles se mettent a tout
comprendre plus vite : les ecarts ne peuvent donc que se creuser. Je ne
pense pas etre la pour les amoindrir. En tant qu enseignant, mon boulot est
de tenter d amener chacun de mes eleves au maximum de ses possibilites et
effectivement, les ecarts sont considerables. C est claire, tous les eleves
ne st pas egaux.


> | Mais. je ne perds pas espoir, ayant constaté moi-même l'intérêt de
telles
> | pédagogies.

C est la le principal. Et ton message sur cette liste montre que tu te poses
des questions, que tu cherches des solutions. Je pense sincerement que tes
eleves ont de la chance de t avoir comme maitre car tu essaies de t adapter
a eux pour en tirer le meilleur.


> | La majorité des témoignages de la liste parle de problèmes ayant trait
au
> | bilan ou à d'autres parties de la journée en PMEV. Ou encore, ce sont
des
> | débutants qui expriment leur enthousiasme face aux résultats
encourageants
> | du début.
> | Et ensuite ? Que se passe-t-il ? Est-ce qu'ils continuent à travailler
en
> | PMEV ? Comment arrivent-ils à gérer les grosses différences de travail
des
> | enfants ?
> |
Je ne peux pas te repondre. Je suis encore un debutant en PMEV.

> | Pour récapituler, voici ma question fondamentale :
> | Comment gérer le fait que _tous_ les enfants travaillent sur les _mêmes_
> | fiches, avec des enfants qui présentent des différences énormes en
quantité
> | de travail et auxquels il manque beaucoup de pré-requis ?

Oublie que tu as une classe de CM1 et dis toi que tu as des CE1, des CE2 et
des CM1. Par consequent, tu as plusieurs solutions :
1- tu prevois 2 plans de travail differents et tu fonctionnes comme si tu
avais 3 niveaux dans ta classe.(bcp de travail en perspective)
OU
2- tu prevois un plan de travail "amenage", avec des competences de CE1,
CE2 et CM1. (Les premieres seront des revisions pour certains de tes eleves
des acquisitions pour d autres). De tte maniere, tes exercices devront etre
gradues, une meme competence pouvant etre travaillee en CE1, CE2 et CM 1
avec des exos differents (ex : trouver un verbe dans une phrase)

> |
> | Je remercie d'avance tous les collègues qui voudront bien donner un peu
de
> | leur temps pour m'aider à m'en sortir (ainsi que tous ceux qui l'ont
déjà
> | fait les années précédentes !).

Je te souhaite bon courage.

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France