logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Mars

De: Jean-Paul JOURDAN <jpjourd@inforoutes-ardeche.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Cc: <champalain@yahoo.fr>
Objet: Re: [PMEV] Fw: liaison CM2 6ème
Date : dimanche 25 mars 2001 21:44

Bonsoir,

Le sujet m'intéresse tout particulièrement car depuis une quinzaine d'années
(sur 30), je suis de très près les résultats de mes élèves en 6° car en dépit de
toutes les limites cela me semble un bon indicateur. Je serais bien le premier
à souhaiter une remise en cause du collège dans ses méthodes mais en attendant
j'estime de ma responsabilité de permettre aux enfants de passer sans dommage
cette étape. Tous mes efforts consistent donc à la fois à tirer au maximum vers
un pédagogie plus centrée sur l'enfant, plus respectueuse de ses rythmes et de
ses désirs etc... et l'apprentissage du métier de collégien ... d'où des
compromis notamment en matière de contenu.

Je précise que je ne revendique pas la pratique de la PMEV d'abord parce que mon
expérience est d'une douzaine d'années antérieure à ma découverte de la PMEV,
ensuite parce que si j'aime souligner les convergences avec la PMEV je suis
aussi très jaloux des différences (que je ne revendique pas d'ailleurs comme
modèle pour tous ) que je retrouve dans le mail de Philippe (Réflexion) mais
aussi dans le mail bien trop rapide hélas de l'Inspectrice de Philippe.

J'entasse donc chez moi les résultats collèges des générations successives
depuis que j'ai abandonné le frontal pour mettre en place un temps important de
TI sur plan de travail. (Je m'y suis mis après deux années de PPO, d'évaluation
diagnostique, de travail sur les objectifs etc... catastrophiques !)

Les résultats dont je dispose aujourd'hui sont ceux obtenus par les élèves que
j'avais deux ans de suite dans un CM1 CM2 de 30 élèves et plus. J'ai fait un an
depuis dans une classe à 4 cours et je ne dispose que des premiers résultats des
6°)

Je ne dispose que des notes de mes élèves et des notes mini ,maxi et moyennes
par matières. C'est peu mais c'est aussi beaucoup. Je recherche les meilleurs
résultats , les moins bons résultats mais aussi la comparaison à la moyenne.

Depuis le début les résultats sont assez manifestement bon voire très bons. 1
seul fois un élève dernier se sa classe en 6° en une quinzaine d'années ...
toujours plus de la moitié des élèves au dessus de la moyenne de leur classe et
assez souvent les meilleurs en moyenne générale comme dans les matières ...

Pendant toutes ces années à l'exception de la dernière, le cursus des élèves
était à mon sens assez régulier grâce à la stabilité des maîtres et des classes
depuis la maternelle. La dernière génération à l'opposé avait eu un cursus à mon
sens catastrophique avec une GS ratée avec un apprentissage de la lecture limité
au moment de la sieste, un CP correct, un CE1 avec une maîtresse complètement
dépassée qui montait quelques élèves en modèles et en attachait d'autres sur la
chaise ou encore leur scotchait la bouche pour en obtenir le silence, un CE2
avec une jeune débutante remplaçante et sans formation....

Cette année là, je suis allé très loin dans la liberté laissée ... C'est l'année
décrite sur mon site. Du moins le début car j'ai perdu la fin lors d'un
transfert de pages :-(

C'est ce que Michel Monot appelle (ce n'est pas péjoratif affirme-t-il) une
classe bordélique :-))))

Je n'ai pas pour cette génération les chiffres exacts car j'étais en congé
formation l'année qui a suivi et la directrice qui m'a succédé m'a dit ne pas
les avoir gardés. Ce que j'ai, ce sont donc uniquement les retours directs des
élèves.

16 élèves en CM2 dans une classe de 31
origine socio professionnelle
Enseignants 1
Fonctionnaires cadre moyens 3
Employés ouvrier 10
agriculteurs 2

2 élèves sont des élèves à problèmes graves (comportement suicidaire suite à
divorce, suspicion de maltraitance et 4° école pour l'autre)
2 élèves sont sous traitement de l'asthme à l'entrée au CM1 (Aucune crise
pendant les deux années en classe)
1 élève présente des balancements stéréotypés assez impressionnants (inscrite en
cours de scolarité à l'école)

13 élèves/16 sont des filles.

Ce qui donne un panel de niveau vraisemblablement légèrement inférieur à la
moyenne constatée localement au collège.

Une élève dont les résultats étaient très moyens et dont les parents étaient en
conflit sérieux a choisi de refaire un CM2 (qui se passe très bien à ses dires,
bien aux dires de ses parents) dans une autre école
3 élèves avaient déjà redoublé une fois en primaire (2 ont rejoint l'école en
cours de scolarité)

Les quinze élèves ont été répartis entre 5 classes de deux collèges.

Fin de 6° : aucun redoublement alors que plus du quart des élèves de 6° a
redoublé dans un collège. Je ne connais pas le taux de redoublement dans le
deuxième

Fin de 5° On retrouve un de ces 15 élèves avec la meilleure moyenne générale
dans chacune des 5 classes de 5°. 10 élèves sur 15 passent pour être
d'excellents éléments. 2 redoublent leur 5° (des événements familiaux graves
dans les 2cas) et 3 ont des résultats corrects.


J'aimerais pouvoir y aller aussi d'un refrain sur tout ce qui a été fait en
primaire et qui n'est pas validé au collège, en informatique en particulier, en
théâtre ...
Dire encore que l'on retrouve parmi eux l'élue du canton au conseil général des
jeunes, délégués de classes et au CA du collège ...

Que conclure ?

être humble avant tout... il y a tant de paramètres que nul ne pourra jamais
décrire, et personne ne saura jamais ce que feraient aujourd'hui ces élèves
s'ils avaient eu un autre CM ... D'ailleurs, le mérite leur revient ... à moi
seulement le mérite de la classe bordélique qui ne leur a pas mis de frein :-)))

Humble parce que cet avantage en résultats n'apparaît pas nettement (mais
l'inverse n'apparaît pas non plus) aux évaluations de début de 6°. Les parents
d'une élèves ont quand même été convoqués après l'évaluation car leur fille
avait des résultats catastrophiques en production d'écrit... que cela était très
grave etc... La gamine avait la meilleure note d'expression écrite dès le
deuxième trimestre :-))

Humble encore car sur les 8 CM2 que j'ai eu l'an dernier (un an seulement) dans
ma petite classe à 4 cours, c'est vrai qu'il y a bien la meilleure élève de 6°
sans doute toutes classes confondue, que 4 sur 8 ont des résultats au-dessus de
la moyenne de la classe et qu'un seul est signalé en vraie difficulté ... ce qui
fait au total des résultats bien plus moyens.

Ce que je peux dire de façon sûre c 'est que cette pédagogie n'empêche pas de
réussir au collège :-) et permet même d'espérer un petit mieux !


Humble encore et cela répond à la fin de la question posée car c'est maintenant
en 4° que commence à se sentir le désenchantement... le travail idiot juste pour
accumuler les notes et éviter les croix etc.... le raz le bol de la
non-confiance, de la non-autonomie ....

Juste assez rassurant pour que ceux qui ont envie d'oser osent :-))))



Cordialement,


Jean-Paul JOURDAN Cycle II et III
Logiciels professionnels - Littérature enfantine - Pédagogie
http://www.inforoutes-ardeche.fr/encre-sur-toile
----- Original Message -----
From: M. Monot <magui@offratel.nc>
To: Liste PMEV <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Sent: Saturday, March 24, 2001 2:56 PM
Subject: [PMEV] Fw: liaison CM2 6ème


> Je vais donner quelques éléments de réponse à ce message mais vos avis
> seraient aussi les bienvenus. Dans ce type de cas, répondre à la fois
> directement et à l'ensemble de la liste pour information mutuelle me parait
> une solution souhaaaitable.
>
> MM
>
> ----- Original Message -----
> From: "alain champailler" <champalain@yahoo.fr>
> To: "michel monot" <magui@offratel.nc>
> Sent: Friday, March 23, 2001 4:47 PM
> Subject: liaison CM2 6ème
>
>
> > Bonjour,
> > je travaille dans une petite école rurale de 2 classes
> > et j'utilise la PMEV avec les enfants de GS (je vous
> > avais déjà écrit à mes débuts dans la PMEV). Mon
> > collègue qui a les niveaux CE1 à CM2 s'intéresse à ce
> > fonctionnement mais se pose des questions dont
> > celle-ci qui me semble intéressante mais à laquelle je
> > n'arrive pas à répondre de façon claire ?
> > Si en CM2 on travaille avec la PMEV avec de bons
> > résultats , des enfants qui se retrouvent dans cette
> > façon de travailler, qui sont heureux d'apprendre,
> > est-ce qu'une fois en 6ème, où la façon d'apprendre se
> > résume souvent à du "par coeur" puis à montrer que
> > l'on sait "bien sa leçon", ces enfants ne risque pas
> > de se détourner en constatant "l'absurdité" de ce
> > fonctionnement : "si c'est ça l'école..." ?
> >
> > Ma question est très longue et peut- être pas très
> > claire, mais j'espère quand même que vous nous
> > apporterez une réponse grace à votre expérience.
> >
> > Merci d'avance, cordialement. Alain

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France