logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 2001 - Mars

De: Philippe Ruelen <Philippe.Ruelen@ac-lyon.fr>
À: <pedagogie-maitrise@yahoogroups.com>
Objet: Re: [PMEV] Réflexion
Date : dimanche 25 mars 2001 13:08

>Même avant que je ne préconise - mais sans jamais l'imposer - la formule
>PMEV, je voyais parfois - pas assez souvent peut être - des classes
>difficilement étiquetables qui n'étaient ni vraiment frontales ni vraiment
>Freinet. Bordeliques aux yeux de certains, mais très interessantes à
>analyser de mon point de vue et frutueuses pour notre remise en cause.
>J'imagine, mais je n'en sais rien, que ta classe devait être de cet ordre,
>comme d'ailleurs celle de Jean Paul Jourdan.

Dans la classe, il n'y a quasiment jamais de moment frontal, car je ne m'y
sens pas bien du tout en raison de la relation pernicieuse qu'on induit
alors entre l'enfant et le savoir. Bordelique, ma classe l'était peut-être
lors de ma première année (il y a maintenant 3 ans) mais je dirais plutôt
comportant des moments incohérents par rapport à d'autres. Il me semble
avoir trouvé depuis cette année une certaine cohérence entre les différents
moments, et notamment grâce aux techniques de la PMEV pour des moments que
j'appelle (sans doute à tort) "la partie scolaire".
Le terme est sans doute malpropre, il regroupe les notions du programme que
je n'arrive pas à faire acquérir dans des situations soit plus ludiques soit
qui relèvent d'un projet ou objectif personnel.

Je ne souhaite pas que ma classe ait une étiquette d'autant plus que les
différents mouvements pédagogiques m'ont chacun apporté quelque chose, et
ce, même si mon inspectrice et les enseignants venus visiter la classe
parlaient de classe Freinet (sans doute aussi que le terme est devenu
générique pour parler de fonctionnements différents). Les CREPSC (avec leur
serveur Marelle) m'ont beaucoup apporté, et je continue à croire que l'un
des besoins de l'individu qui est d'apprendre est la plupart du temps comblé
lorsqu'il y a projet et engagement personnel qui induit par ailleurs une
relation saine et durable entre l'individu et le savoir basée sur
l'épanouissement personnel et donc le plaisir plutôt que la contrainte.


Coopérativement.


Philippe Ruelen, Hameau de Cozance, 01500 Douvres, 04 74 34 67 50,
Philippe.Ruelen@ac-lyon.fr
Ecole de Saint Sorlin en Bugey, 04 74 34 83 22,
Ec-Elementaire-Saint-Sorlin@ac-lyon.fr
Site : http://www.marelle.org/users/stsorlin/

Logiciel gratuit pour les 2-6 ans : http://www.multimania.com/capucine/

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France