logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 1998

From: Chris. Mathieu  <cmathi02@xxxxxxxxxxxxx.xxx>
Date: Tue Nov 17, 1998 8:43pm
Subject: Re: que faire des cas


Rebonjour,

Tu as dit:

  Après 25 ans, j'en suis arrivé à la conclusion que moins on s'en occupe directement et mieux ils avancent. La condition sine qua non pour que cela fonctionne, c'est que ces enfants soient bien intégrés au groupe. L'apport des
  pairs est alors 100 fois plus efficace que l'apport du maître.(De la maîtresse ?:-))

Je détourne donc ma question première pour te demander comment tu peux obtenir une intégration rapide de deux élèves au moins sur trois? Pour t'aider un peu dans ta réponse, je t'expose rapidement mes deux cas. Ils sont issus tout deux de famille à gros gros problèmes. L'un est élevé par ses grands-parents (après beaucoup de problèmes avec les parents) et l'autre vit dans un village où la renommée de ses ancêtres n'est plus à faire. Pour couronner le tout, ils sont cousins directs. Entre eux deux, il existe déjà de grands griefs. La classe ne les a jamais intégrés. Ce sont deux enfants de CE1 et ils ont toujours connus les élèves de la classe car nous sommes en campagne. Merci de réfléchir pour moi.

Christine Mathieu
Institutrice Ecole d'Hartennes-et-Taux(02) cmathi02@c... www.ac-amiens.fr/ecole02/ecole_hartennes

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France