logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
La Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  HISTOIRE DU NORD rouge  eDOCUMENTS vert  DÉFI INTERNET                                                   
Les archives de la Pédagogie de Maîtrise à Effet Vicariant


Les archives de l'année 1998

From: Michel MONOT  <magui@xxxxxxxx.xxx>
Date: Fri Nov 13, 1998 1:10am
Subject: Re: liste pedagogie-maitrise


-----Message d'origine-----
De : Xavier Marciniak Xavier.Marciniak@a... À : 'liste ecole fr' listecolfr@c... Date : vendredi 13 novembre 1998 10:06 Objet : Re: liste pedegogie-maitrise

Jean Paul JOURDAN a écrit :

"J'aime beaucoup les lieux où les échanges sont plus "exposés" au regard d'autres   :-)"

Moi aussi. Surtout quand il s'agit de sujets importants sur lesquels on n'a pas le droit de se tromper. Mais la liste Pm aggraverait-elle le risque d'une sous-exposition ?

Je ne le pense pas, pour deux raisons :


1) Même si la liste Pm prend de l'ampleur, ce qui voudrait dire que la Pm elle même en prend, il y aura forcément des débordements sur la liste ecole, voire sur la liste Freinet, et les débats resteront donc très ouverts.


2) La liste PM, telle qu'elle a été proposée et ouverte par Xavier, est une liste "ouverte", entièrement robotisée. Elle n'est ni "moderated" par un propriétaire qui aurait le droit de la contrôler et éventuellement de censurer les E-mails pour telle ou telle raison. Elle n'est pas davantage "restricted" par un propriétaire à qui il faudrait au préalable montrer "patte blanche" pour pouvoir y accéder. C'est bien ainsi que je voyais les choses.

Chacun peut donc s'inscrire et suivre les échanges sans que cela soit plus lourd pour lui que sur l'autre liste, puisque les messages qui lui parviendront lui seraient de toute façon parvenus par l'intermédiaire de l'autre liste.


Xavier a écrit pour sa part :

"il s'agit juste de clarifier un peu des débats autour d'une pratique qui apparemment séduit beaucoup d'entre nous .. etc.."

Ce n'est pas faire à Xavier un procès d'intention que de noter que le verbe "séduire" a quand même quelque chose de trouble, et très loin de moi une telle pensée de sa part. Mais très loin de moi aussi, car je ne suis pas né de la dernière averse,   la tentation de   l'angélisme. Les gourous aussi savent séduire, et l'administration de l'E.N. aurait toutes les raisons de ne pas laisser l'école en proie aux gourous.

Inutile de vous dire que je mesure le risque, tant pour ce qui concerne la sécurité de l'école que pour ce qui concerne le risque de prêter le flan à des critiques sommaires et faciles.

Je connais assez le milieu et les besoins des enseignants pour savoir que ce qu'ils    attendent est de l'ordre de ce que l'on appelle péjorativement des "recettes", et le courrier que j'ai reçu à propos de mon site, comme celui qui circule a propos de la gestion du bruit, des ceintures, de la monnaie intérieure, etc..    relève très normalement de ce cruel besoin d'outils.

Je sais très bien que nombre de mes visiteurs vont directement à la rubrique AGIR, ce qui n'a rien d'étonnant ni de déshonorant. Mais je note aussi, à travers ce même courrier, que la "séduction" exercée par notre site, si séduction il y a, vient aussi de la relative solidité "théorique" de notre approche. La plupart de mes correspondants actuels, je crois pouvoir l'affirmer, ont été sensibles d'abord et surtout aux rubriques "analyser" et "informer".

Si j'ai tenu à ouvrir ce site en insistant sur son ancrage dans les I.O., en citant ses sources "scientifiques" américaines ou suisses, en m'appuyant aussi sur des analyses de Stella BARUK, de MEIRIEU, de Philippe PERRENOUD ou de ASTOLFI, qui ne sont pas que je sache de vulgaires "charlots", c'est que je voulais montrer, sans pour autant utiliser abusivement de telles références, que nous ne nous étions pas lancés dans cette aventure aveuglément. Si j'ai mis aussi sur mon site cette lettre d'un universitaire canadien prenant en défaut ma première définition de l'apprentissage vicariant, ce dont je le remercie, c'était aussi par exigence d'honnêteté intellectuelle, on ne peut plus normale dans notre métier. Sauf grossière erreur d'interprétation que vous pourrez évidemment rectifier, c'est parce que mes premiers correspondants savaient lire, qu'ils avaient déjà des références et de l'expérience, qu'ils se sont interessés à la PMEV.

Et si leurs premiers essais, souvent prudemment précédés de plusieurs questionnements pertinents, ont été si concluants qu'ils ont pu générer un certain enthousiasme, doit on en conclure que cette approche est pour autant suspecte ? Aurait-on peur de   la réussite ?

Je n'ignore rien de l'enthousiasme propre aux néophytes, qui peut évidemment intriguer, ni rien non plus de la joie de ceux qui trouvent et font avancer le savoir. Mais je le dis aussi pour être clair : je n'ai rien trouvé de particulier, je n'ai rein inventé ni découvert. Je l'ai déjà dit peut être, je n'ai fait qu'un travail de laborantin qui a su mener à bien - ou du moins pas trop mal - l'exploration d'une piste suggérée par son "patron", en l'occurence REUCHLIN, qui n'est lui non plus ni un charlot ni un gourou.

Pourquoi toutes ces précisions ? Voudrais-je me prémunir contre l'accusation de séduction que Xavier n'a aucunement formulée mais qu'il aurait parfaitement eu le droit de formuler ? Non : simplement saisir l'occasion d'un mot pour bien préciser que le monde des gourous n'est pas le mien, que me suffit celui des artisans ou des arcitectes qui prennent leur travail au sérieux.   C'est bien je pense ce que vous aviez compris et que je voudrais que l'on comprenne.

"Les débats ont pris de l'ampleur autour de la PMEV, et il fallait peut-être les recentrer." ajoute Xavier avec raison, et "des débats suivis et clairs s'imposent autour de la PMEV."

On ne peut pas mieux dire. L'enjeu est trop important, et je pense sérieusement que nous tenons là, dans ce simple retour aux lois naturelles de l'apprentissage en quelque sorte, que je n'ai fait qu'explorer pour leur trouver une organisation de classe opportune qui n'exclue en rien d'autres organisations possibles, que nous tenons là disais-je le moyen de redresser les avaries actuelles de l'école : son rendement problématique et ces effets induits aggravant des problèmes comportementaux réels débouchant in fine sur la violence.

Je le pense pour l'avoir suffisamment vérifié ici, mais je pense aussi qu'une vérification doit être menée à une plus grande échelle. Cette liste devrait aller dans ce sens.

Amicalement

M. MONOT
E-mail : magui@o... Pédagogie de Maîtrise : http://www.offratel.nc/magui/

"Nous ne vous demandons pas de répéter nos formules, mais de vous en servir pour découvrir ce que nous n'avons pas encore découvert." (Gaston BERGER)


Xavier Marciniak I Xavier.Marciniak@a... --ICQ 13404099 Les Gamins de Leclerc I Gamins.Leclercq@a... http://www.ac-versailles.fr/etabliss/Leclerc


retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2001 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France