logo ACCUEIL P.M.E.V. HISTOIRE DE FRANCE TICE WINDOWS ASSOCIATION EURO RESSOURCES
LITTERATURE au CYCLE III
Notre cadre de travail...
orange  RETOUR jaune  EXERC.INTERACTIFS rouge  eDOCUMENTS vert  B2i                                                   
DOCUMENT D'APPLICATION DES PROGRAMMES - LITTERATURE au CYCLE III

[sommaire] - [culture littéraire] - [mise en oeuvre pédagogique : lecture - compréhension - image - interprétation] - [programmation des lectures] - [lecture et mise en voix] - [littérature et écriture] - [lectures personnelles] - [oeuvres littéraires]

Liste de références des oeuvres de littérature de jeunesse - BANDES DESSINÉES

Tranche de quartier, Ludo (volume 1)

BAILLY Maty ­ LAPIERRE Denis ­ Dupuis ­ 48 pages ­ 8 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Ludo est fasciné par les aventures de l'inspecteur Castar, héros de bande dessinée dont la force est démultipliée par un gadget. Le jeune garçon revisite chaque événement de son quotidien en faisant intervenir le personnage de papier auquel il donne vie. Le style de la BD est traditionnel, mais le graphisme et la colorisation des aventures de Castar et celles de Ludo sont prises en charge par des dessinateurs différents, ce qui permet au lecteur un repérage simple dans la mise en abyme entre la fiction et la réalité. Sur le plan de la narration, il est intéressant de voir comment s'articulent, dans les quatre épisodes, le réel et l'imaginaire. Enfin, l'évocation de la vie des habitants de ce quartier populaire peut donner lieu a des échanges sur le système de valeurs sous-jacent.


Piero

BAUDOIN Edmond ­ Seuil ­ coll. Roman graphique ­ 128 pages ­ 8,99 €
Difficulté de lecture : niveau 3

Dans une collection non réservée aux enfants, l'album Piero évoque l'enfance de deux frères, qu'on voit grandir en exerçant leur amour passionné du dessin. Le narrateur brosse en noir et blanc un récit au ton autobiographique : la famille des années 60, l'accident de mobylette, les premières amours, l'entrée aux Beaux-Arts de l'aîné, le retour au pays ponctuent une histoire émouvante et universelle. La lecture de l'album est rendue complexe du fait de l'économie de la narration. Seul, l'essentiel est dit et ce sont finalement les « blancs » du texte et de l'image qui font sens. Les échanges oraux entre les élèves seront prévus pour les interpréter.


Sortilèges, Mélusine (volume 1)

CLARKE ­ GILSON François ­ Dupuis ­ 48 pages  ­ 3,05 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Mélusine est une adorable jeune sorcière de cent-dix-neuf ans, sexy et astucieuse. Elle est en seconde année d'études et employée dans un château dont les propriétaires sont Madame Fantôme et Monsieur Vampire. Le majordome est Winston, le mort-vivant. Il y a aussi le loup-garou amoureux de Mélusine, sa copine qui ne sait pas voler et les visiteurs du château. Chaque épisode est intéressant pour faire découvrir aux élèves les caractéristiques de la littérature fantastique : les personnages et les animaux, les sortilèges, les lieux prédestinés. Les jeunes lecteurs pourront alors goûter l'humour de l'album.


L'ours Barnabé, réponse à tout

COUDRAY Philippe ­ Mango jeunesse ­ 62 pages ­ 7,5 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Chaque page de ce recueil présente, sous forme de bande dessinée, une situation à la fois étrange et humoristique. Le héros, l'ours Barnabé, un sage qui a réponse à tout, déambule au gré de ses fantaisies, de forêts en glaciers, de pentes neigeuses en prairies fleuries, accompagné de son fidèle ami le lapin. Ce recueil joue constamment avec la logique et les paradoxes, incitant les lecteurs à réfléchir et à distinguer l'ambivalence du langage et les lois de la nature. Ainsi, quand Barnabé dit au lapin : « Je vais à la chasse ! », on voit qu'il évite les balles des chasseurs d'ours, et il conclut : « C'est un sport dangereux mais sain ! ». Et lorsque Barnabé déclare : « Je t'aime ! », le lapin lui répond : « Moi aussi ! », ce qui fait dire à l'ours : « Nous n'avons pas les mêmes goûts ! ». Mais si un autre ours demande à Barnabé de l'aider à transporter un tronc d'arbre, notre héros se hisse sur le tronc pour faire contrepoids.


La révolte d'Hop-Frog (volume 1)

DAVID B. Christophe ­ BLAIN Christophe  ­ Dargaud ­ coll. Poisson pilote ­ 54 pages  ­ 9,45 €
Difficulté de lecture : niveau 2

La Chute de la maison Usher, récit qui fait partie des Histoires extraordinaires d'Edgar Poe, a inspiré explicitement l'histoire racontée dans La révolte d'Hop-Frog. L'action se passe au Texas, en 1880. La ligne de chemin de fer se soulève, dans les deux sens du mot. À sa suite, ce sont tous les objets usuels qui menacent de mort les durs à cuire du village texan. Un journaliste fantasque, Hiram Lowatt, organise la contre-offensive. Lui seul a compris que les objets, mués par une sorte d'hystérie collective, sont en révolte contre le « nouveau monde » des Yankees en vengeant les Indiens.
Pour apprécier l'album, les jeunes lecteurs devront avoir connaissance des croyances indiennes et du massacre de ce peuple. Et avoir quelques notions sur l'univers qui peuple l'écriture d'Edgar Poe.


Le Naufragé du A, Philémon (volume 2)

FRED ­ Dargaud ­ 60 pages ­ 12,6 €
Difficulté de lecture : niveau 2

En tirant l'eau du puits, Philémon, un jeune garçon, trouve une bouteille contenant un message de détresse. Il tombe dans le puits et se retrouve dans une île étrange, le « A » du mot « Atlantique », sur les cartes, où il rencontre Barthélémy, le puisatier, le naufragé du « A ». À la suite de nombreuses péripéties, Philémon parvient à retrouver son monde. Deux aspects de cette bande dessinée, en particulier, méritent d'être étudiés de plus près. D'une part, l'étrangeté du monde du « A », « sur une île qui n'existe pas, tout peut exister » : centaures, licorne, arbre à bouteille, deux soleils, bleu et vert, plantes à visage humain, explosives, ou en forme de lampes... D'autre part, la multiplicité des procédés d'humour : antiphrase, adresse au lecteur, ambivalences, citations, « le radeau de la Méduse » ou « Robinson Crusoé », scènes d'arrière-plan (un ver, menacé par une poule, crie : « Au secours ! » ; l'âne de Philémon prend un hérisson pour un chardon...).


Ce cher Wilkinson, Clifton  (tome 1)

DE GROOT Bob ­ TURCK ­ Le Lombard ­ 7,93 €
Difficulté de lecture : niveau 2 à 3

Cette bande dessinée est le premier album de la série « Clifton », qui en compte une vingtaine à ce jour. Dans une atmosphère très britannique, le colonel Clifton se voit fréquemment confier des enquêtes policières par Scotland Yard. En l'occurrence, il s'agit de « coffres-forts arrachés des murs comme par une main géante ». Étrangement, cette histoire policière repose sur un pouvoir paranormal, la télékinésie, considérée ici comme une réalité, ce qui permet de référer également l'album à la science-fiction; ces dernières années, de nombreux romans croisent les deux genres.
Les élèves apprécieront spontanément la fantaisie de cette bande dessinée, et on pourra leur faire découvrir son aspect parodique, reposant sur les clichés de la société britannique. Il y a également, dans tous les albums de la série, et en particulier dans celui-ci, une joute permanente entre le héros, Clifton, et sa gouvernante, Miss Partridge, qui donne de l'épaisseur aux personnages.


Victor le voleur de lutins, Victor (volume 1)

LOYER Jean-Luc ­ Delcourt ­ 32 pages ­ 8,4 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Un conte en bande dessinée, où il s'agit de guérir l'ennui d'une princesse. Corentin, le lutin, se trouve entraîné, bien malgré lui, dans une histoire d'amour sous la forme d'une marionnette manipulée par Victor, l'étrange saltimbanque.
L'intérêt de cette bande dessinée réside tout autant dans la qualité du scénario que dans les mises en récit et en images. Les caractères des personnages apparaissent progressivement au cours des dialogues et des points de vue, cadrages, choix de couleurs effectués dans la mise en scène graphique. Le jeune lecteur doit suivre le mouvement de caméras imaginaires, pour passer d'une image à l'autre, repérer qui parle et à qui, les bulles n'étant pas toujours attribuées graphiquement. Il pourra explorer le motif de la ruse et la dynamique du système des personnages : coopération, opposition, raillerie... Les dernières planches ouvrent sur des activités d'écriture, le récit restant en suspens.


Toto l'ornithorynque et l'arbre magique, Toto l'ornithorynque (volume 1)

OMOND Éric ­ CHIVARD Yoann ­ Delcourt ­ 32 pages ­ 8,4 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Ce matin-là, comme chaque matin, Toto l'ornithorynque s'éveille au coeur de la forêt amazonienne. Pour manger, il lui suffit d'ouvrir sa porte et de plonger ! Mais ce matin-là, Toto se retrouve dans la boue, la rivière a disparu. Accompagné de ses amis, il décide de percer le mystère de cette disparition. Une aventure sympathique qui plaira notamment aux élèves de début de cycle. Les couleurs sont vives, le lettrage est d'une grande lisibilité.
Différents cadrages sont utilisés qui peuvent constituer des points de départ possibles pour un travail sur la construction de planches de bande dessinée.


Angelot du lac  (volume 1)

POMMAUX Yvan ­ Bayard ­ 60 pages ­ 8,99 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Dans cette bande dessinée qui se déroule au Moyen-Âge, Angelot, un enfant abandonné, est recueilli par une bande d'orphelins, deux jeunes filles et trois jeunes gens, qui vivent péniblement de rapines ou en jonglant sur les places publiques. Ils doivent affronter de nombreux dangers pour survivre.
L'un des centres d'intérêt de cette bande dessinée est le traitement du temps. D'une part, il y a des ellipses temporelles dans le récit ; Angelot, bébé au début, est un adolescent à la fin. D'autre part, l'époque de référence peut être précisée par des allusions ou des citations. Par exemple, l'un des personnages raconte Tristan et Iseult (XII ème et XIIIème siècles), Angelot rencontre un chevalier errant, l'une des jeunes filles du groupe manque être brûlée comme sorcière, et une guerre ravage la France : « Il paraît que cela dure depuis cent ans », dit l'un des personnages. Et Coline chante à Angelot une « berceuse », qui est en fait une fatrasie de Watriquet Brassenel de Couvin, écrite vers 1330. Ce volume a également été édité par l'École des loisirs.


Pierre et le loup

PRADO Miguelanxo ­ Casterman ­ 32 pages  ­ 8,4 €
Difficulté de lecture : niveau 2

Adaptation du conte de Prokofiev, cette version se présente sous la forme de grandes vignettes savamment traitées sur le plan plastique dans les tons sombres et jouant sur l'éclairage pour la dramatisation.
On pourra bien sûr lire ou relire les versions de ce conte musical, en y appréciant les effets des mises en voix, des mises en images, en y percevant à l'occasion la dimension historique de leur production. Cependant, une des originalités de cet album réside dans la ré-interprétation de la fin de l'histoire, qui interroge le système de valeurs du lecteur, son rapport au monde, le force à prendre parti et, de fait, mérite débat.


Petit Vampire va à l'école, Petit Vampire (volume 1)

SFAR Joann ­ Delcourt ­ 32 pages ­ 8,4 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Petit Vampire, contrairement à sa nature de fantôme nocturne, veut aller à l'école. Alors, toute la famille Vampire investit une classe, la nuit. Petit Vampire s'occupe des devoirs de l'un des élèves, un peu cancre, Michel. Au matin, les écoliers trouvent leurs exercices faits. Michel laisse un mot à Petit Vampire et la nuit suivante, ils fréquentent ensemble le Bal des Vampires. À la suite de quoi, Michel est motivé pour faire ses devoirs tout seul.
L'album utilise les codes classiques de la bande dessinée, auxquels on pourra initier les enfants.


Les Trois Chemins

TRONDHEIM Lewis ­ GARCIA Sergio ­ Delcourt ­ 32 pages ­ 8,4 €
Difficulté de lecture : niveau 1

Dans cette bande dessinée, trois histoires se déroulent en parallèle. Sur chaque double page, serpente le chemin de Roselita, petite fille intrépide à la recherche du maître des nuages, le chemin de John Mac Mac, un affreux avare accompagné de son valet Robert, et celui du petit robot H. Deuzio, qui ne quitte pas son bateau parce qu'il a peur de rouiller... Mais voilà que les chemins se croisent, que nos héros se rencontrent... et les histoires s'influencent, prennent des tours et des détours imprévus.
Au niveau de la construction narrative, on peut observer à chaque croisement, comment chaque histoire rebondit à partir d'un élément -- textuel ou graphique -- de l'autre histoire. À ce niveau, la BD peut être mise en relation avec Rue de la chance, l'une des nouvelles de Drôle de samedi soir, Claude Klotz (Hachette). On peut proposer d'autres croisements, propices à l'écriture et/ou à la mise en image d'autres péripéties. On n'oubliera ni les jeux de mots, ni les gags visuels périphériques.


[sommaire] - [culture littéraire] - [mise en oeuvre pédagogique : lecture - compréhension - image - interprétation] - [programmation des lectures] - [lecture et mise en voix] - [littérature et écriture] - [lectures personnelles] - [oeuvres littéraires]

retour en haut de page

 
Ce site est optimisé pour une consultation en 800x600 et 16 millions de couleurs
©2002 Paul Desette - 31 rue de Clairfayts - 59740 Solre le Château - France